A-A+

Des doses élevées de antidépresseurs Lié à Suicide Comportement dans les patients plus jeunes

April 15 Santé 6 vues
sponsored links

Des doses élevées de antidépresseurs Lié à Suicide Comportement dans les patients plus jeunes
Crédit: Aletia, Shutterstock, / a>

Les enfants et les jeunes adultes qui commencent à prendre des antidépresseurs à des doses élevées sont plus susceptibles de penser ou de tentatives de suicide que ceux qui commencent à les doses d'antidépresseurs qui sont généralement prescrits, selon une nouvelle étude.

Les chercheurs ont constaté que les jeunes entre 10 à 24 ans et qui ont commencé un traitement antidépresseur à des doses élevées étaient deux fois plus susceptibles de tenter ou de penser au suicide au cours des 90 premiers jours de traitement par rapport à ceux qui ont commencé à prendre des antidépresseurs aux doses recommandées par les directives des médecins.

Cela se traduit par environ un cas supplémentaire de comportement suicidaire pour chaque 150 patients qui prennent de fortes doses d'antidépresseurs, les chercheurs ont dit, écrit aujourd'hui (28 Avril) dans la revue JAMA Internal Medicine.

"Il ne existe aucune preuve que le démarrage à une dose plus élevée est bénéfique," a déclaré le Dr David Brent, de l'Université de Pittsburgh, qui ne était pas impliqué dans la recherche, mais a écrit un commentaire sur l'étude également publiée dans la revue. [Aspirine à Zoloft: Comment 4 travail commun des médicaments]

Environ 18 pour cent des 10 à 24 ans dans l'étude ont été prescrit une dose plus élevée, et bien que l'étude ne précise pas pourquoi certains ont eu une dose plus élevée, il peut y avoir des différences entre les jeunes de ce groupe et ceux donnés les doses normales, Brent a noté dans son commentaire. Par exemple, ces doses plus élevées données peuvent ne pas avoir reçu des doses moyennes d'antidépresseurs dans le passé et a échoué à répondre.

Parmi les jeunes entre les âges de 10 à 24, le suicide est la troisième cause de décès, les CDC ont signalé en Janvier 2014. Et il ya beaucoup plus de tentatives de suicide que les suicides qui sont effectivement accomplies. Chaque année, environ 157 000 jeunes entre 10 et 24 ans reçoivent des soins médicaux pour les blessures résultant de comportement suicidaire au RE travers les États-Unis.

Dans l'étude, les chercheurs ont examiné les données recueillies de 1998 à 2010 sur environ 163 000 personnes souffrant de dépression, âgés de 10 à 64. Certaines personnes dans l'étude commencé à prendre des doses moyennes d'antidépresseurs, tandis que d'autres ont commencé à des doses plus élevées.

Bien que les chercheurs ont trouvé le dosage initial plus élevé affecté le groupe 10-24 ans, ils ne ont pas trouvé le même résultat chez les personnes âgés de plus de 24.

Les chercheurs ont dit qu'ils ne sont pas vraiment pourquoi les antidépresseurs semblent avoir un effet prononcé sur le comportement suicidaire chez les jeunes. Cependant, il se pourrait que le jeune âge de ces individus qui les rend plus sensibles aux effets négatifs des antidépresseurs.

L'étude n'a pas abordé les effets d'une augmentation progressive des antidépresseurs sur les patients, dit Brent. Il a ajouté que "il ya des études prometteuses qui suggèrent [que] dans certains sous-groupes, l'escalade de dose peut être bénéfique."

Mais il a aussi dit que se il "avait un patient qui avait auparavant répondu à une dose plus élevée, et ils abandonné et rechute, il serait raisonnable de passer rapidement à la dose initiale."

Quant à la force de doses d'antidépresseurs, "les gens devraient suivre les lignes directrices actuelles de à partir de 10 mg pendant une semaine, allant jusqu'à 20 mg pendant une semaine et seulement d'augmenter à nouveau si elles ne ont pas répondu", a déclaré Brent Live Science.